Tout ne fonctionne pas toujours comme prévu en voyage...C'est pour cela que nous avons un Plan b! En tant que membre Soliswiss, tu es automatiquement protégé(e) contre les risques politiques en voyage et dans ton pays de résidence!En savoir plus
Conseils

Réservation de chambres d’hôtel sur Internet: savoir être prudent

Monde entier, 25/02/2019 parSteven Sohn

Simple, clair et sans problème: au cours des dernières années, un nombre croissant de Suissesses et de Suisses ont réservé leur chambre d’hôtel via des plateformes en ligne comme booking.com ou expedia.com. Pourtant, cette démarche présente aussi des risques: on réservera rapidement une chambre dans un établissement qui sur les photos, a l’air superbe et séduit encore avec un prix intéressant, mais qui peut présenter de sérieux défauts. Outre la propreté, le service ou les équipements, les environs de l’hôtel peuvent notamment réserver de mauvaises surprises: un taux de criminalité élevé, un grand nombre de sans-abris ou des toxicomanes agressifs ne constituent guère des conditions idéales pour un séjour détendu et sans danger.

Nous vous présentons les 7 recommandations qui, au moment de réserver une chambre d’hôtel sur Internet, vous permettront de réduire les risques d’être désagréablement surpris sur place:

 

1. Lire les évaluations des utilisateurs avec un esprit critique

Les plateformes en ligne de ce secteur comptent de nombreuses évaluations sur les hôtels affichés. Ces avis doivent être lus toutefois avec un niveau de scepticisme raisonnable car une part non négligeable d’entre eux peut être volontairement faussée. L’émission de la SRF «Kassensturz» a par exemple joliment résumé dans cet article comment identifier telles évaluations. À titre comparatif, il peut être aussi utile d’aller consulter les avis publiés sur plusieurs portails différents. De manière générale, il est aussi conseillé de toujours lire explicitement quelques mauvaises évaluations et de faire la part des choses entre les critiques qui y sont exprimées.


2. Vérifier le niveau de sécurité de l’endroit

En tant que visiteur, on ne connaît souvent pas ou que très peu la situation sécuritaire du pays de destination. Il est donc toujours recommandé de consulter les consignes de sécurité générales relatives à l’État concerné. Les risques peuvent toutefois très fortement varier de région en région, de ville en ville et même d’un quartier à un autre. Selon la destination, il est donc indiqué de faire une brève recherche sur les zones à éviter éventuellement et un changement de réservation est recommandé si votre hôtel se trouve justement dans l’un de ces endroits.

Le Département fédéral des affaires étrangères DFAE met à disposition sur Internet des Conseils aux voyageurs régulièrement actualisés. Vous pouvez sinon également utiliser le pendant allemand du Ministère des affaires étrangères pour avoir des avis complémentaires.


3. Avoir des attentes réalistes par rapport aux tarifs

Les hôtels proposant des tarifs avantageux suspects ne se trouvent généralement pas dans les quartiers les plus sûrs et les plus propres. Cet état de fait s’applique d’autant plus pour les endroits connus pour être onéreux comme New-York ou Paris. Si vous souhaitez donc réserver une chambre dans un hôtel de grand standing et/ou dans l’un des meilleurs quartiers, alors vous devrez revoir vos attentes en matière de prix et ne pas vous laisser leurrer par des textes publicitaires idylliques.


4. Utiliser Google Maps/Street View

Faites-vous une idée du quartier de l’hôtel en utilisant Google Maps ou des services similaires. La fonction «Street View» permet notamment de vous faire une première impression du quartier. Des bâtiments qui semblent par exemple délabrés constituent déjà un premier signal d’alarme.

Avec Google Maps, vous pouvez également savoir si l’hôtel est plus ou moins loin des transports publics. En règle générale, une faible distance entre une station et votre hôtel réduit le risque en matière de sécurité.


5. Identifier les connaissances linguistiques du personnel de l’hôtel

Il peut être judicieux notamment dans des pays ou des villes généralement considérés comme dangereux de vérifier que vous pouvez communiquer avec le personnel de l’hôtel. Les cas d’urgence nécessitent justement une communication sans difficultés. Au préalable, assurez-vous donc de pouvoir converser avec les employés de l’établissement dans une langue commune sans trop de problèmes. N’oubliez pas que selon le pays et l’hôtel, il n’est pas forcément acquis que le personnel parlera anglais.


6. Adapter son comportement

Nous vous conseillons d’adopter les comportements suivants si vous vous trouvez malgré tout dans un hôtel peu sûr:

  • Ne laissez pas traîner dans la chambre et à la vue de tous vos objets de valeur et appareils électroniques; le cas échéant, rangez-les dans le coffre-fort de la chambre ou de l’hôtel.
  • Veillez à toujours fermer votre chambre à clé.
  • Anonymisez vos clés de chambre. Par exemple, ne prenez pas avec vous l’enveloppe en papier dans laquelle les cartes de la chambre vous sont souvent remises car elle indique généralement le nom de l’hôtel et/ou votre numéro de chambre. Enlevez également les éventuels porte-clés comportant le logo de l’établissement.
  • Prenez un taxi jusqu’à votre hôtel. Utilisez exclusivement des taxis officiels.
  • Demandez au mieux des conseils au personnel de l’hôtel.
  • Suivez les consignes de sécurité générales (p. ex. ne pas porter sur soi de grosses sommes d’argent).

7. En cas de doute sur place…

…cherchez un autre hôtel. Même si vous vous préparez plus que méticuleusement, les réservations en ligne impliquent toujours une certaine part d’incertitude. Si l’hôtel et ses environs se révèlent être réellement (trop) douteux une fois sur place, jouez plutôt la carte de la sécurité et cherchez un autre établissement.

 

Conclusion: c’est à vous de savoir quel risque vous êtes prêt à prendre, mais sur le principe, nous vous recommandons de ne pas faire de compromis sur votre sécurité et votre santé. Il s’agit, au final, de revenir de vos vacances sain et sauf et avec de beaux souvenirs. En l’occurrence, les points exposés ci-dessus doivent seulement vous servir de cadre général.

 

Hotspot Monde entier

Article Hotspot

Sur la ligne de front, muni d’un appareil photo

18/05/2018parCéline Neuenschwander

Quand il ne donne pas cours, Alex Kühni se rend dans des zones de combat. En tant que reporter de guerre, il documente les conflits de ce monde. Son objectif: sensibiliser les habitants des pays occidentaux, souvent au péril de sa vie. Avec ses travaux, Kühni a remporté cette année le prix Swiss Press Photo Award dans la catégorie des photos prises à l’étranger. Une interview sur une vie partagée entre salle de classe et front armé.

Trouves-tu cet article utile ?